L’exposition Ebru a été inaugurée

Le vernissage de l’exposition photographique “Ebru, reflets de la diversité culturelle en Turquie” organisée par la Platforme Culture et Arts de Fedactio en partenariat avec notre association a eu lieu ce mardi 11 janvier à la salle d'exposition de Fedactio. De nombreux politiciens, artistes, étudiants et associations y étaient présents. Le Secrétaire d’Etat Bruxellois Emir Kir, la Présidente du Conseil de la VGC Carla Dejonghe, le Sénateur Bert Anciaux, le Consul général de Turquie à Bruxelles Mehmet Poroy, la députée bruxelloise Mahinur Özdemir, l’échevin Schaerbeekois Sait Köse et de nombreux journalistes se trouvaient parmi les invités. Après onze expositions en Turquie, deux aux Etats-Unis, cinq en Europe, Ebru est arrivée en Belgique et a rencontré un intérêt important. Les photographies reflètent une diversité qui s’enracine dans différentes identités culturelles, tout en déroulant le fil commun de notre humanité. L’Ebru d’Attila Durak reflète la diversité des visages de son pays. Fruit d’une quête de sept années, Ebru est un impressionnant voyage photographique chez les peuples d’Anatolie. Le mot « Ebru » signifie «papier marbré ». Cette technique picturale millénaire qui associe la peinture et l'eau sur le papier, évoque les combinaisons créatives infinies de ces trois éléments et symbolise autant les flux et flots historiques que la rémanence des couleurs dans toutes les nuances qui s'entremêlent. Les peuples de la Turquie, qui ont vécu ces mouvements innombrables dont les traces existent encore au présent, sont à cette image. En soi, l’ebru est une métaphore qui offre une alternative beaucoup plus prometteuse que « la mosaïque » pour penser sur les nouveaux et vieux dilemmes de la politique culturelle du début du 21ème siècle. Dans son discours d'inauguration, le photographe Attila Durak a partagé les propos suivants: « Chacune des photos nous raconte une histoire et nous parle. Elles nous disent toutes 'Nous sommes ici. Bien que nous ayons une langue, une religion et une culture différente, nous avons tous un point commun: c'est d'être tous des êtres humains'. Ces photos nous témoignent qu’il est possible d’être heureux tout en étant différent. La Turquie est en train de subir un grand changement. Elle s’est rendue compte de sa richesse et de sa diversité culturelle et rectifie ses erreurs" "Ebru comporte aussi des messages importants pour les politiciens Belges" Le sénateur Bert Anciaux a témoigné que l’exposition comportait un message important pour les différentes communautés vivant en Belgique . Soulignant qu'il faut cesser de mépriser les uns les autres et accepter nos différences. Nous devons agir ensemble. La Turquie est un pays que je suis de près et je dois avouer qu’elle a fait de gros progrès tant au niveau social que communautaire, notamment en termes de diversité culturelle et de savoir vivre ensemble. Le respect mutuel passe d’abord par la connaissance de l’autrui, Anciaux a remercié l’artiste Attila Durak et Fedactio pour avoir organisé la rencontre de ce projet avec le public belge. Félicitant toute l'équipe organisatrice de l'exposition, le Secrétaire d'Etat Bruxellois Emir Kir a partagé les propos suivants: "En un mot: c'était parfait!  Fedactio et le photographe Attila Durak nous ont présenté toutes les couleurs de la Turquie à l'aide de ces photos. Nos différences constituent nos richesses. Nous devons adopter une philosophie de vie basée sur la tolérance." L'exposition Ebru est ouverte aux visites à la salle d'exposition de Fedactio (rue des Palais 27, 1030 Schaerbeek) du mardi au dimanche entre 11 et 19 heures jusqu'au 2 mars inclus.