Séjour en Turquie avec la Princesse Stéphanie de Windisch-Graetz

a présidente de Beltud, Seval Kayman, le président de UNITEE, la condéfération d’entrepreneurs européano-turcs, Adem Kumu ainsi que la responsable des relations publiques de Fedactio Arzu Pehlivan ont accompagné la Princesse lors du voyage. Le groupe s’est d’abord rendu à Bursa, ancienne capitale de l’Empire Ottoman, quatrième plus grande ville du pays et important centre industriel et culturel. Cette ville a su éblouir la Princesse grâce à son patrimoine historique. En effet, après avoir visité les mausolées des premiers membres de la dynastie ottomane et les nombreux édifices construits pendant cette période, Stéphanie de Windisch-Graetz a rencontré le Maire de Osmangazi, Mustafa Dundar et son épouse lors d’un déjeuner organisé en son honneur au Konak du Jardin de Jacinthe. Le Maire a invité la Princesse à goûter aux différentes spécialités de la cuisine Ottomane. Après une visite des vestiges historiques, Stéphanie de Windisch-Graetz a partagé ses sentiments avec le maire en disant que « Bursa était une ville de rêve où les sentiments, les odeurs et les pierres faisaient encore perdurer le passé ». Pour conclure, la Princesse a assisté avec émotion à une représentation de méditation de derviches tourneurs qui dura 45 minutes. La visite a continué à Istanbul, avec la rencontre du grand Imam de Sultan Ahmet, qui lui a fait visiter la mosquée. La Princesse de Windisch-Graetz a eu l’occasion de visiter également le merveilleux musée Koç où elle a pu retrouver le wagon de train dans lequel l’un de ses aïeux, l’Empereur François-Joseph d’Autriche, avait réalisé un voyage. Emerveillée par les expositions des musées Koç et Sabanci, la Princesse a rencontré le grand professeur spécialiste de l’empire Ottoman, Ilber Ortayli qui lui a fait honneur en organisant une visite guidée du Palais de Topkapi le jour de fermeture au public. Suite à une conversation sur les origines de notre Princesse, le Professeur s’est étonné de constater qu’elle ne connaissait pas l’un de ses arrières cousins qui était un de ses proches amis. En saisissant l’occasion, Ilber Ortayli a pris directement contact avec le cousin de Stéphanie de Windisch-Graetz, Saro Dadian, pour lui annoncer la nouvelle extraordinaire et vraiment étonnante concernant les origines communes des ancêtres de ces deux familles. Le soir même un dîner de rencontre avec le cousin la Princesse, Saro Dadian et le petit –fils du Sultan Mehmet V (1909-1918) par sa mère et du sultan Murad V (1876) par son père, Osman Selahaddin Osmanoğlu de la famille Impériale Ottomane a été organisé. Lors du dîner, Saro Dadian a offert des photos de leurs ancêtres à Stéphanie de Windisch-Graetz. Après avoir rencontré et dîné avec le petit-fils du sultan Mehmed V, la Princesse Stéphanie de Windisch-Graetz a été accueillie au Patriarcat œcuménique par Sa Toute Sainteté Bartholomée, archevêque de Constantinople, Nouvelle Rome et Patriarche œcuménique où le thème principal de conversation était un monde de paix à travers les religions.